• lien ANRAT
  • lien ACORAM
  • lien ANORAA
  • lien ANORGEND
  • lien GORSSA
  • lien FNASOR
  • Les autres associations
AddThis Social Bookmark Button

 

Définie par le code de la défense, partie 4, livre II, la réserve militaire est destinée à « renforcer les capacités des forces armées dont elle est une des composantes, entretenir l'esprit de défense et contribuer au maintien du lien entre la Nation et ses forces armées ». Le dispositif comprend la réserve opérationnelle et la réserve citoyenne.

 

La réserve opérationnelle militaire comprend deux composantes :

 

- les volontaires qui ont souscrit un engagement à servir dans la réserve (ESR) opérationnelle auprès de l’autorité militaire.

La réserve opérationnelle (RO1) a pour mission de renforcer les unités d'active très sollicitées par la multiplication des crises ou évènements exceptionnels, tant sur le territoire national que sur les théâtres extérieurs.

Cette composante de la réserve est constituée de volontaires, sélectionnés pour leurs compétences et leur disponibilité. Ils souscrivent un contrat, un engagement à servir dans la réserve (ESR) dont la durée varie selon leur disponibilité et les besoins de leur armée d'appartenance. Ils remplissent les mêmes missions que leurs camarades d'active et bénéficient, durant leur période d'activité du même statut.

 

Au 31 décembre 2015, 54 374 volontaires avaient souscrit un ESR, dont 28 100 pour les armées,

directions et services et 26 274 pour la gendarmerie nationale.

Ils ont exercé une durée d'activité annuelle moyenne de 24,40 jours.

 

- les anciens militaires soumis à l’obligation de disponibilité.

La réserve opérationnelle (RO2) est constituée par les anciens militaires soumis à l’obligation de disponibilité. Si les besoins opérationnels l’exigeaient, la réserve opérationnelle (RO1) pourrait être renforcée par 105 616 anciens militaires(2) soumis à l’obligation de disponibilité. Cette obligation contraints les anciens militaires à répondre aux ordres d’appel individuels ou collectifs de l’autorité militaire, dans la limite de cinq ans à compter de la fin de leur lien au service.

(2) Donnée théorique car une partie des disponibles de la RO2 sont aussi des réservistes de la RO1.

 

Les volontaires ayant souscrit un ESR servent dans une unité ou un état-major :

- après une période militaire de formation initiale,

- en qualité de militaire du rang le plus souvent (les réservistes issus du service national n'effectuent pas cette période), sans formation militaire spécifique,

- pour de rares spécialistes volontaires pour exercer des fonctions correspondant à leur métier civil, selon des dispositions particulières,

- directement et avec le grade détenu en activité pour les anciens militaires d'active.

 

Tous les grades d'officiers et de sous-officiers sont ouverts aux réservistes opérationnels, selon un profil de carrière et un avancement conditionnés par l'accomplissement de stages de formation complémentaire. Les limites d'âge dans chaque grade sont celles des cadres d'active augmentées de 5 ans.

 

L'ESR est souscrit pour une durée de 1 à 5 ans. Il est renouvelable et permet :

- de recevoir une formation ou suivre un entraînement,
- d'apporter un renfort temporaire aux forces armées en particulier pour la protection du territoire national et dans le cadre des opérations conduites à l'extérieur,

- de dispenser un enseignement de défense,

- de participer aux actions civilo-militaires destinées à faciliter l'interaction des forces opérationnelles avec leur environnement civil,

- de servir auprès d'une entreprise qui participe au soutien des forces ou accompagne les opérations d'exportations.

 

La durée maximale des activités est généralement de 30 jours par année civile mais peut être portée à 60 jours pour répondre aux besoins des armées, 150 jours en cas de nécessité liée à l'emploi des forces, 210 jours pour les emplois présentant un intérêt de portée nationale ou internationale.

Le réserviste qui accomplit ses activités militaires pendant son temps de travail civil doit en prévenir son entreprise avec un préavis minimum d'un mois et obtenir son accord si l'absence est supérieure à 5 jours par an, consécutifs ou non. Ce préavis peut être raccourci et/ou cette durée augmentée par les conventions signées entre des entreprises et organismes et le ministère de la Défense, les Partenaire de la Défense.

 

 

Où se renseigner et déposer une candidature ?

 

logo CIRFA

- auprès du Centre d'information et de recrutement des forces armées (CIRFA) dédié aux 3 armées (terre - air - marine) le plus proche de son domicile.

 

- auprès de la cellule de recrutement ou du bureau des ressources humaines d’un régiment ou d'une base de votre choix.

 

- (pour la gendarmerie) auprès du Centre d’information et de recrutement (CIR) de sa région (Tél. 0820 220 221), ou de la brigade territoriale (BT) de gendarmerie la plus proche de son domicile.

 

 

Les sites Internet officiels de la réserve militaire

 

Pour avoir plus d'informations

 

 

Devenir réserviste dans l'armée.

 

 

  

Devenir réserviste dans la Gendarmerie nationale.

 

  
 

 

La plaquette du Conseil supérieur de la réserve militaire (CSRM) en suivant ce lien