• lien ANRAT
  • lien ACORAM
  • lien ANORAA
  • lien ANORGEND
  • lien GORSSA
  • lien FNASOR
  • Les autres associations
AddThis Social Bookmark Button

 

À la suite des attentats qui ont frappé notre pays le 13 novembre 2015, des associations de réservistes ont souhaité communiquer le soutien des réservistes aux victimes, aux forces de l'ordre et au  Commandement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Union nationale des officiers de réserves et des organisations de réservistes (UNOR)

 

« Je ne suis pas abattu, je n’ai pas perdu courage. La vie est en nous et non dans ce qui nous entoure. Etre un homme et le demeurer toujours, quelles que soient les circonstances, ne pas faiblir, ne pas tomber, voilà le véritable sens de la vie. » (Fedor Dostoïevski)

 

 

Qu’il est difficile aujourd’hui de s’exprimer, au lendemain de ces évènements tragiques que nous venons de connaître qui, que nous le voulions ou non, remettent en cause bien des choix politiques faits depuis plusieurs décennies. Un seul en tout cas ne peut être remis en cause, celui de la démocratie et de la liberté.

 

Replongeant dans mes archives, permettez-moi de citer l’un de nos grand ancien tout simplement en changeant, dans son texte, le nom de la ville et cela prend tout son sens aujourd’hui :

« Entre deux hécatombes, [Paris] explosait à la vie. La fureur des attentats décuplait la vie amoureuse et sensuelle. À l'approche du printemps, les plages étaient bondées. La musique montait le soir des balcons ouverts sur le port. Parce que chacun pouvait mourir le lendemain, les [Parisiens] profitaient de la vie sans mesure. Étrangement, l’insouciance se mêlait à la peur. Les projets les plus fous naissaient de l’effervescence. Les cloisons habituelles de la société française s’estompaient, tant chacun était pris par le bouillonnement permanent. » (Hélie de Saint Marc)

 

Tour Eiffel bleu-blanc-rouge © Lionel PétillonDix mois à peine séparent les attaques qui ont endeuillé notre pays.

Dix mois qui ne changeront pas notre attitude, qui ne modifieront pas notre manière de penser, dix mois qui ne représentent rien à l’échelle du temps.

En revanche, dix mois qui doivent permettre à tous de prendre conscience de notre situation, de l’évolution de notre société et de notre jeunesse.

Dix mois qui doivent nous engager encore plus dans notre combat quotidien d’officier de réserve, dans toute sa diversité, pour transmettre notre idéal, faire vivre l’esprit de défense et surtout apporter notre concours par tous les moyens possibles à la France et à ses Armées. Elle a besoin de nous, de notre expérience, de notre vitalité, de notre conviction et de notre immersion dans la société civile.

 

Nous devons lui rendre sans compter et sans réfléchir tout ce qu’elle nous a donné. Le président de la République l’a évoqué dans son discours au congrès de Versailles en parlant de la réserve et de la garde nationale. Soyons prêts à apporter notre concours.

Une minute de silence ne suffit pas même si elle témoigne à l’évidence de notre compassion ! Ayons une pensée pour toutes celles et ceux qui souffrent dans leurs chairs ou qui pleurent un être cher. Mais nous devons aller au-delà de ce seul geste symbolique. Nous devons soutenir et amplifier toutes les actions qui seront entreprises pour défendre notre bien commun, notre Patrie. Nous ne devons pas nous laisser abattre.

 

Notre population est prête à se « mobiliser », peut-être n’en a-t-elle pas conscience. Ce dont nous avons tous besoin, c’est d’une mobilisation des esprits pour redonner à notre nation ces valeurs que nous admirons tous : générosité, courage, fidélité, espérance.

 

Dans les semaines et les mois qui viennent nous serons tous mis à contribution, quel que soit notre statut. Les occasions seront nombreuses. Chacun à notre place, dans nos fonctions respectives, dans nos emplois opérationnels ou citoyens, dans notre rôle d’officier honoraire, nous devrons répondre présent, encourager et proposer des actions.

 

Nous devrons soutenir nos camarades d’active qui œuvrent admirablement tous les jours dans des conditions difficiles et remercier tous nos camarades réservistes qui ont pu être appelés pour participer aux missions de secours et d’assistance.

 

Faisons fi de nos différences, oublions ce qui pourrait nous séparer, soyons tous mobilisés, agissons au quotidien avec une seule devise que nous pouvons faire notre :

 

« Un seul but, la Victoire »

 

Vive la République, vive nos trois si belles couleurs de France.

 

Colonel (R) Jacques Vitrolles

Président de l’UNOR

  • Télécharger la déclaration du Président de l'UNOR.

     

     

     _______________________________________________________________________________________________

     

     

Association nationale des réserves de l'armée de terre - ANRAT

 

« Volontaires et unis pour servir »

 

 

Au moment où la Nation connait une nouvelle épreuve, d’un degré supérieur à ce qu’elle a connu jusqu’alors et que l’on peut qualifier de guerre, sur le territoire national et plus précisément dans sa capitale, siège du Gouvernement de la France, la devise de l’Association nationale des réserves de l’armée de Terre « Volontaires et Unis pour Servir » nous appelle brusquement à prendre toute notre part dans la réponse qui sera donnée à ces actes inqualifiables.

 

Les hommes et les femmes appartenant aux réserves de l’armée de Terre, opérationnelles sous les ordres du Commandement, citoyennes et honoraires en soutien de nos forces armées sous l’autorité du Ministre de la défense, se mettent d’ores et déjà à la disposition de nos chefs militaires et politiques, pour répondre à l’agression par la riposte.

 

L’ANRAT, au nom de tous les personnels de réserve appartenant ou issus de l’armée de Terre, s’incline devant les victimes innocentes fauchées lors de l’action terroriste aveugle de vendredi dernier, et s’associe à la douleur de leurs familles et de leurs proches.

 

Nous sommes et restons unis. Notre volonté et notre détermination sont et resteront intactes devant l’épreuve comme elles l’ont toujours été par le passé.

Paris, le 14 novembre 2015

Colonel (R) Michel Bachette-Peyrade

Président de l’ANRAT

 

 _______________________________________________________________________________________________

 

 

Bravo et merci à l’ANRAT pour son engagement et son soutien.

Le recours aux unités de réserve et aux réservistes va être encore accru pour cette fin d’année.

Un exercice de rappel partiel de la RO2 (réserve de disponibilité) aura lieu au premier trimestre 2016.

Ce sera le premier du genre depuis les exercices avec les fractions de contingent rappelables des années 80.

Nous redécouvrons la MOB et la DOT / DMT

La montée en puissance des réserves va aller en s’accélérant avec 2000 réservistes de plus à recruter en 2016.

Toutes les bonnes volontés et relais seront les bienvenus.

Général Jean-Luc Jacquement

Délégué aux réserves de l’armée deTerre

 

 _______________________________________________________________________________________________

 

 

Association nationale des officiers et sous-officiers linguistes de réserve - ANOLiR

 

Notre pays a été frappé vendredi de la pire des manières qui soit, la lâcheté des auteurs des attentats le disputant à la cruauté sans nom et à l'acharnement dont ils ont fait preuve envers leurs victimes. Frappant aveuglément, ne cherchant qu'à tuer le plus grand nombre, ils s'en sont pris à toutes les personnes qui ont eu le malheur de croiser leur route.

 

L'ANOLiR s'associe à l’indicible douleur de toutes celles et ceux qui, directement ou indirectement, ont été touchés par cet acte barbare pour lequel justice devra être obtenue. Notre séance de Conseil d'Administration de samedi a d'ailleurs commencé par une minute de silence à la mémoire des victimes.

 

Mais cela ne suffit pas. En notre qualité de réservistes "deux fois citoyens", nous sommes deux fois plus redevables à notre pays. Chacune et chacun d'entre nous doit donc être prêt à mettre au service de nos armées toutes ses compétences. Encore plus qu'avant, nous nous devons de participer, aux cotés de nos camarades d'active, à l'effort supplémentaire qui va être exigé de nos forces armées.

 

Soyons prêts.

Lieutenant-colonel (OLRAT) Charles Bertin

Président de l'ANOLiR

 

 _______________________________________________________________________________________________

 

 

D'autres associations souhaitent partager leur soutien

 

 

 

Association nationale des auditeurs jeunes de l'Institut des hautes études
de la défense nationale - ANAJ-IHEDN

 

« Face aux attentats, la meilleure réponse est l’engagement de tous. »

 

Comment répondre aux attentats ? S’engager pour la défense des valeurs républicaines et la cohésion de la Nation
La France a subi en janvier et en novembre 2015 deux séries d’attentats abjectes sur son territoire. Ce ne sont malheureusement pas les premiers qui touchent notre pays et il serait naïf de croire qu’ils pourraient être les derniers.
Suite à ces événements, la nation se relève et la communauté internationale a solidairement apporté son soutien aux victimes et à notre pays. Des forces de l’ordre applaudies spontanément dans la rue à la Marseillaise jouée dans tous les stades à l’étranger, en passant par des monuments éclairés de Bleu-Blanc-Rouge à travers le monde, au lendemain du 13 novembre 2015, le monde s’unifie face à une menace commune.
Par ces attaques, ce sont les valeurs de la République et le socle de notre unité nationale qui sont visés par des individus qui prétendent parler au nom d’une religion qu’ils ne connaissent pas. Leur objectif est de nous diviser, de nous confronter et nous forcer à renoncer aux valeurs qui font la force de notre Nation : Liberté, Égalité, Fraternité.
Depuis de nombreuses années, l’ANAJ-IHEDN et l’ensemble de la communauté IHEDN travaillent sur les problématiques de Défense, de Sécurité, de Citoyenneté et de Cohésion nationale. À travers nos activités, nous avons pour objectif, humblement, de participer à cet esprit de Défense au bénéfice de nos citoyens.
Il est aujourd’hui nécessaire que chaque citoyen, et en premier lieu vous qui faites partie de cette communauté Défense, s’engage activement pour la défense de nos valeurs et l’unité de notre Nation, pour faire que ces moments de cohésion nationale et de solidarité post-attentats ne soient pas éphémères mais durables.
De son côté, en plus de ses activités quotidienne, l’ANAJ-IHEDN va prochainement lancer un groupe de réflexion et d’étude sur les conséquences des attentats de 2015 où chaque membre aura sa place. Afin de ne pas réagir « à chaud » et de prendre du recul sur ces événements, les conclusions seront rendues dans quelques mois sous forme d’une publication ou d’un événement.
Nous ne pourrons mieux répondre qu’en partant d’une énergie créatrice. L’œuvre d’une communauté nationale à laquelle nous contribuons dans un effort qui engage la volonté.
Face à ces attaques, le meilleure réponse à donner est de nous engager en démontrant la résilience de notre pays face à de telles attaques.
Comme le disait Georges-Jacques Danton : « Une nation se sauve, elle ne se venge pas. »
François Mattens
Président de l’ANAJ-IHEDN
 
  • Devenir réserviste opérationnel ou citoyen
    Les réserves militaires sont composées de citoyens volontaires, issus du monde civil ou militaire, qui souscrivent un Engagement à Servir dans la Réserve (ESR). À la charnière de la société civile et des armées, ils matérialisent par leur engagement la participation effective des citoyens à la défense du pays.
    Je m'engage
  • Devenir réserviste de la police nationale
    Cette ouverture de la réserve vise à renforcer le lien entre la police et la population en permettant à des citoyens de s’impliquer et d’agir au quotidien pour la sécurité. Un dispositif qui doit, à terme, changer l’image et les représentations sur la police.
    Je m'engage
  • Devenir réserviste de la gendarmerie nationale
    Composée de 26 000 hommes et femmes, la réserve opérationnelle de la gendarmerie renforce les unités d’active et les structures de commandement. Les réservistes contribuent à la sûreté publique (garantir la protection des personnes et des biens, renseigner, alerter et porter secours) et à la bonne exécution des lois.
    Je m'engage
  • Devenir sapeur-pompier volontaire
    En France, quelque 192 300 hommes et femmes vivent un engagement quotidien au service des autres, en parallèle de leur métier ou de leurs études. Chaque jour, ils démontrent que solidarité et altruisme ne sont pas de vains mots. Sapeur-pompier, pourquoi pas vous ?
    Je m'engage
  • Devenir bénévole de la protection civile
    L’engagement bénévole aujourd’hui demande des compétences de plus en plus spécifiques et permet de développer une véritable expertise. Les formations de secourisme ont été réorganisées, prenant une dimension encore plus professionnelle.
    Je m'engage
  • Devenir réserviste sanitaire
    EPRUS - Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires : Devenir réserviste sanitaire est une démarche volontaire et un acte citoyen. C'est accepter, en accord avec son employeur, d'être formé à l'urgence sanitaire et de devenir potentiellement mobilisable en cas de catastrophe sanitaire.
    Je m'engage
  • Devenir réserviste citoyen de l’Éducation nationale
    La réserve citoyenne de l’Éducation nationale offre à tous les citoyens la possibilité de s‘engager bénévolement pour transmettre et faire vivre les valeurs de la République à l’école, aux côtés des enseignants, ou dans le cadre d’activités périscolaires. Elle est une opportunité pour l’école de bénéficier de l’engagement des acteurs de la société civile.
    Je m'engage
  • S'engager en mission de service civique
    Le service civique, c’est la possibilité de vivre de nouvelles expériences et vous ouvrir à d’autres horizons en effectuant une mission au service de la collectivité. En accomplissant une mission de service civique, vous aurez la possibilité de recevoir et de transmettre le sens des valeurs républicaines et de contribuer au renforcement du lien social.
    Je m'engage
  • Soutenir les victimes du terrorisme
    La vocation de l’Association française des victimes du terrorisme (AfVT) est d’agir au plus près des victimes du terrorisme pour accompagner le travail de guérison, de reconnaissance, de vérité, de deuil et de mémoire dans la dignité et le respect des droits de l’Homme tout en soutenant la lutte contre la banalisation de la violence et la barbarie.
    Je m'engage
  • Soutenir nos soldats blessés
    « Ceux qui nous défendent ont parfois besoin de nous ! ». L’une des actions les plus connues de l'association Solidarité-Défense est la traditionnelle confection du colis de Noël destiné aux militaires en OPEX ainsi que les visites dans les hôpitaux pour nos militaires blessés.
    Je m'engage

 

  _______________________________________________________________________________________________

 

 

Le Souvenir Français

 

(extrait)  Le deuil qui frappe nos concitoyens, nous frappe aussi directement. Le cœur de tous les adhérents du Souvenir Français saigne comme ceux des familles endeuillées.

 

Il appartient donc à chaque compagnon du Souvenir Français et à chaque sympathisant de communier dans l'émotion, mais aussi d'exprimer sa volonté de résister à la barbarie.

 

 Contrôleur général des armées Serge Barcellini
Président général du Souvenir Français

 

lire l'intégralité du communique.