• lien ANRAT
  • lien ACORAM
  • lien ANORAA
  • lien ANORGEND
  • lien GORSSA
  • lien UNCREA
  • lien FNASOR
AddThis Social Bookmark Button

 

La création de la Garde nationale a été annoncée en conseil des ministres du 12 octobre 2016. Elle sera adossé à une base existante : les réserves opérationnelles de la gendarmerie, de la police et des armées.

 

La Garde nationale repose ainsi sur deux piliers :
- un pilier Défense qui regroupe les réserves opérationnelles des armées,
- un pilier Intérieur regroupant les réserves de la police et de la gendarmerie nationales.

 

Sa gouvernance sera donc placée sous l’autorité conjointe des deux ministres (Défense et Intérieur). Un secrétaire général (un officier général d'active) assurera la promotion et le développement dynamique de la Garde nationale. Une équipe interministérielle l’accompagnera dans ces missions.

 

 

Ainsi la Garde nationale n’est pas une entité autonome, mais regroupe des volontaires pleinement intégrés aux forces de sécurité intérieure et aux armées. La Garde nationale rassemble en effet tous les réservistes ayant vocation à porter une arme, c’est-à-dire les réserves opérationnelles des armées et de la gendarmerie complétées de la réserve de la police nationale.

L’objectif est que la Garde nationale comprenne 85.000 hommes et femmes à l’horizon 2018. La gendarmerie nationale, la police nationale et les armées devraient être alors en mesure de mobiliser chaque jour au sein de la Garde nationale, à l’entraînement, en opérations ou en renfort de la sécurité quotidienne des Français, 9.250 réservistes équipés et mobiles.

 

Aujourd’hui, les réserves opérationnelles de la police, de la gendarmerie et des armées représentent un vivier de 63.000 personnes. Depuis cet été, 5.500 d’entre eux sont employés chaque jour. En 2017, le vivier devrait atteindre  72.000 personnes et 7.400 réservistes déployés quotidiennement.

 

Un certain nombre de mesures d’attractivité ont été mises en place afin de :
- encourager l’engagement de la jeunesse,
- inciter les employeurs à l’engagement de leurs salariés,
- fidéliser les réservistes ayant intégré la Garde nationale.

Par ailleurs, le budget de la Garde nationale sera porté à 311 M€ pour les deux ministères.

  • Lire la plaquette d'information sur la Garde nationale.
  • Lire l'intégralité du dossier de presse sur la Garde nationale publié par l'Élysée.
  • Lire de décret d'application publié au Journal officiel.
  • Lire l'intégralité du rapport d’information fait au nom de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des forces armées sur la Garde nationale, par les sénateurs Jean-Marie Bockel et Gisèle Jourda, rapporteurs (13/07/2016).
  • Lire l'intégralité de l'audition du général de division Gaëtan Poncelin de Raucourt, secrétaire général de la Garde nationale et du Conseil supérieur de la réserve militaire, par la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale a, le 16 novembre 2016.
  • Présentation en vidéo (1/2 et 2/2) de la Garde nationale par le général de division Gaëtan Poncelin de Raucourt lors du point presse au ministère de la Défense le 12 janvier 2017.

 

Rejoindre la Garde nationale dans les armées.

 

Rejoindre la Garde nationale dans la Gendarmerie nationale.

 

Rejoindre la Garde nationale dans la Police nationale.