AddThis Social Bookmark Button

 

Portrait Richard Roll

Le 3 août 2012, le commissaire en chef de 2e classe de la marine (R) Richard Roll a pris la présidence de la CIOR, en relais de la présidence norvégienne. Son équipe composée de personnels multilingues actifs dans la réserve opérationnelle est prête, motivée et déjà en action.

 

La préparation de la PFC (présidence française de la CIOR) a commencé par la proposition par l’UNOR, en 2008, de la candidature de la France. Son aboutissement a été matérialisé par une directive du CEMA puis la signature d’une note fin 2011 par le général de division aérienne Jean-Luc Jarry, Délégué interarmées des réserves.

Le président a été choisi fin 2008 avec une candidature acceptée par l'ensemble des Nations, puis les grandes lignes de l’action de la PFC ont été définies. Le portage budgétaire a été confirmé par les trois armées et par la gendarmerie et, enfin, l’équipe a été assemblée : 12 réservistes représentant les origines variées des réserves actuelles qui se réunissent désormais régulièrement dans le cadre prestigieux de l’Hôtel national des Invalides.

 

Comme à chaque étape depuis la phase initiale, la délégation française à la CIOR est représentée et associée aux travaux de la PFC.

 

Trois lignes de force

logo CIOR

La nouvelle Présidence sera cohérente, en phase avec les priorités nouvelles des réserves. Pendant les deux années à venir, la PFC s’appuiera sur les trois lignes de force de la CIOR :

  • productrice d’idées et d’action pour les réserves ;
  • filière d’excellence ;
  • image du futur des réserves.

La PFC mettra en avant deux thématiques aujourd’hui majeures dans le fonctionnement et le rôle des réserves :

  • les réservistes, acteurs de la gestion civile et militaire des crises ;
  • les réservistes vecteurs de l’esprit de défense dans nos sociétés civiles.

Les deux années de présidence française seront intenses : Congrès et IBM, comités de réflexion, compétition militaire internationale, académie des langues, séminaire géopolitique et symposium à piloter. Les 12 réservistes passionnés de la PFC y consacreront toute l’énergie nécessaire, et l’équipe sait pouvoir compter sur l’appui de l’UNOR et de ses puissantes associations nationales et territoriales.

 

 

 Transmission fanion CIOR

 Le capitaine de vaisseau (R) Jon Erling Tenvik (à gauche), président sortant, transmet le fanion de la CIOR

au commissaire en chef de 2e classe de la marine (R) Richard Roll. © Henry Plimack/CIOR