Les missions de l’UNOR

L’Union nationale des officiers de réserve et des organisations de réservistes (UNOR) est une association reconnue d’utilité publique, créée en 1921. Elle fut présidée pour la première fois par l’ancien président de la République Raymond Poincaré, lui-même réserviste actif. Par nature interarmées, elle fédère environ 22 000 réservistes, hommes et femmes majoritairement officiers, regroupés en 190 associations nationales ou territoriales.

L’UNOR est l’interlocuteur privilégié de l’état-major des armées et le référent pour les questions relevant de la Garde nationale.

Elle a pour objectifs de :
– soutenir et favoriser l’esprit d’engagement,
– promouvoir la réserve, comme interlocuteur du monde civil,
– participer au devoir de Mémoire,
– renforcer l’information de la jeunesse sur la réserve.

Organisation de l’UNOR
L’UNOR regroupe des réservistes opérationnels, honoraires et citoyens, à travers leurs associations représentatives et territoriales, cependant, les membres de l’UNOR sont des organisations et non des personnes physiques.

Elle est composée par :
– les associations nationales regroupant les réservistes d’une même armée, service ou gendarmerie. Les associations nationales d’armées sont les correspondantes privilégiées des états-majors propres à leur armée ou service.
– les associations territoriales, interarmées et services au niveau régional, départemental. Elles sont le relai régional ou départemental auprès des autorités civiles et militaires.

Le bureau de l’UNOR est constitué de :
– membres de droit : les présidents des associations nationales (ANRAT, ANORAA, ACORAM, ANORGEND, GORSSA, ANORSCA, UNPRASEA, ANISICC)*.
– de membres élus :
– le 1er vice-président des associations territoriales,
– le trésorier général et ses 3 adjoints,
– le secrétaire général et ses 3 adjoints.

L’UNOR accompagne la politique de défense sur les réserves
Elle est une force de proposition, d’initiative et de réflexion sur l’utilisation et le développement de la réserve opérationnelle et citoyenne.
Elle participe activement :
– à la Garde nationale,
– au cabinet restreint du Conseil supérieur de la réserve militaire (CSRM),
– aux auditions des commissions défenses de l’Assemblée nationale ou du Sénat,
– à la Commission armée-jeunesse (CAJ).

Ses valeurs ajoutées sont multiples :
– elle diffuse un esprit d’engagement et fait passer ses messages par des interlocuteurs interarmées,
– elle est un partenaire solide par un maillage diversifié,
– elle assoit ses positions grâce à ses représentants régionaux ou départementaux.

L’UNOR rayonne à l’international
Elle crée des partenariats avec les associations d’officiers de réserve, à l’étranger, au sein de l’Union européenne et de l’OTAN. Cette relation est bilatérale, notamment avec l’Allemagne (Der Verband der Reservisten der Deutschen BundeswehrVdRBw), l’Espagne (Federación de Organizaciones de Reservistas de EspañaFORE), l’Italie (Unione Nazionale Ufficiali in congedo d’ItaliaUNUCI) ou la Suisse (Société suisse des officiers – SSO), ou par l’intermédiaire des AOR présentes sur place (États-Unis, Belgique, Grande-Bretagne, Pays-Bas…).

Ces relations sont également institutionnalisées à travers deux organismes internationaux reconnus notamment par l’OTAN :
– la CIOR : Confédération interalliées des officiers de réserve (fondée en 1948),
– la CIOMR : Confédération interalliées des officiers médicaux de réserve (fondée en 1947).

L’UNOR est connue et reconnue
Elle bénéficie du soutien financier du ministre des Armées, d’entreprises privées, et de certaines collectivités locales.
Elle salarie à temps partiel un délégué général, un comptable, anciens militaires d’active, et un rédacteur en chef.
Elle se dote de moyens de communication :
– la revue trimestrielle Armée & Défense, appréciée au plus haut niveau,
– un site internet : https://unor-reserves.fr
– une participation dans les forums, congrès et compétitions internationales.

ANRAT : Association nationale des réserves de l’armée de terre.
ACORAM : Association des officiers de réserve de la marine nationale.
ANORAA : Association nationale des officiers de réserve de l’armée de l’air.
ANORGEND : Fédération nationale des réservistes opérationnels et citoyens de la gendarmerie nationale.
UNMR/GORSSA : Union nationale des médecins de réserve / Groupement des organisations de réservistes du service de santé des armées.
UNPRASEA : Union nationale des personnels de réserve et d’activité du service des essences des armées.
ANORSCA : Association Nationale des Officiers de Réserves du Service du Commissariat des Armées.
ANISICC : Association Nationale Interarmées des Systèmes d’Informations, de Communications et du Contrôle (aérien).