Un gendarme aux commandes de la Garde nationale

Comme le veut la règle de l’alternance, c’est un officier général de gendarmerie qui succède au général de division aérienne Véronique Batut à la tête de la Garde nationale.

Le général de division Louis-Mathieu Gaspari a pris ses fonctions de secrétaire général de la Garde nationale et de secrétaire général du Conseil supérieur de la réserve militaire (CSRM) le 1er août 2022.

Selon le site Internet de la Garde nationale, « ses priorités s’inscrivent dans les déclarations récentes du président de la République, du ministre des Armées et du ministre de l’Intérieur qui ont rappelé, à différentes occasions, toute l’importance du rôle joué par les réservistes opérationnels pour renforcer la cohésion nationale et développer la résilience de notre pays. »

Le GDI Gaspari, diplômé de l’ESM de Saint-Cyr en sciences de la matière, a notamment occupé au sein du SIRPA-G les fonctions d’adjoint au chef du bureau publications et affaires culturelles, puis de chef de la section publications électroniques.
En 2012, il se voit confier le commandement de la section de recherches de Metz, puis en 2015, de celle de Paris. Il était jusqu’à présent secrétaire général du Conseil de la fonction militaire-gendarmerie (CFMG).

Le GDI Louis-Mathieu Gaspari est le nouveau SGGN
depuis le 1er août 2022. © Garde nationale

La Garde nationale indique également que l’équipe a été remaniée cet été à l’image de son secrétaire général adjoint qui est désormais le colonel François-Xavier Poisbeau.
Issus de l’EMS de Saint-Cyr de Coëtquidan, il choisit en 1992 les troupes de marine. Le colonel Poisbeau a notamment commandé le 33e RIMa en Martinique (2011) et a été en 2019-2020, chef d’état-major du commandement Terre pour la territoire national (COMTN). À ce titre, il a participé aux études sur les réserves et la politique vers la jeunesse.

Vous aimerez aussi...